Rechercher

5 trucs et astuces pour bâtir un cheval de Grand-Prix

Dernière mise à jour : 17 nov. 2021


Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais avec l’hiver qui se pointe à nos portes je tombe en mode organisation. C’est le moment de l’année où on se fixe des objectifs, on planifie déjà notre année en conséquence des beaux jours.

Avec notre cheval, cela signifie la période de préparation et d’entraînement pour la saison de concours ou l’été suivant.

C’est le moment parfait de l’année pour revoir nos objectifs, faire un constat des acquis et établir un plan d’action!


 

1- Se fixer des objectifs à court terme

Commencer par le commencement! On est tous souvent impatient de vouloir atteindre le sommet de la pyramide, mais le plus important est de prendre son temps et d’y aller une étape à la fois. Passer à l’étape suivante lorsque l’équipe est prête et solide. Aller trop vite est souvent la pire erreur à faire. On risque de blesser le cheval ou encore de le brûler mentalement. Le meilleur moyen de bien suivre la progression dans l’entraînement est de se fier au test de dressage et l’introduction des mouvements dans l’ordre.

gif

 

2- Respecter les limites de son cheval

Il est important de savoir écouter son cheval et respecter ses capacités physique et mentale. Tout comme chaque être humain n’est pas constitué d’une génétique de gymnaste olympique, il en est de même pour les chevaux. Soyez indulgent envers votre monture et vous-même, rappeler-vous du point 1. En se fixant des objectifs à court terme réalisable, vous maintiendrez une progression valorisante pour l’équipe!


gif

 

3- Être accompagné d’un coach et professionnel de la santé

Avoir un professionnel avec de l’expérience est d’une importance capitale. Tous les grands cavaliers de ce monde ont un coach qui les épaules dans l’atteinte de leurs objectifs. Un œil extérieur permet une progression et nous pousse à nous surpasser. Les professionnels de la santé sont tout aussi importants puisqu’il nous accompagne dans le maintien d’une santé physique, autant pour le cheval que le cavalier. Ils sont en mesure de voir les blessures qui pourraient subvenir et nous accompagnent dans un entraînement qui reste sain pour l’équipe.


gif

 

4- Bâtir la relation avec son cheval

Vous et votre cheval former une équipe. La relation en dehors des moments d’entraînement est très importante et je dirais même plus importante! Apprenez à bien le connaître, passer du temps de qualité en dehors des séances d’entraînement. Le brosser pour le simple plaisir en prenant son temps, passer du temps au paddock avec lui ou encore aller prendre une marche en laisse. Soyez à l’écoute de lui et prenez plaisir à découvrir sa personnalité!


gif

 

5- S’assurer de prendre du temps pour s’amuser et changer la routine

En selle il ne faut surtout pas que tout ne se résume qu’à l’entraînement en manège. Partez en randonnée régulièrement. Varié l’entraînement avec des cavalettis ou encore des jeux inspirés de l’équitation de travail. Soyez créatifs et donner la chance à votre cheval de relever des défis différents. Il sera encore plus solide et confiant lors des sorties en compétition et il apprendra à vous faire confiance dans un plus large éventail de situations!


gif

 

Rappelez-vous que peu importe votre objectif avec votre cheval, que ce soit Grand-prix, Niveau 1 ou encore partir seul en randonnée, ces étapes sont tout aussi importantes et efficaces pour y arriver.

Et surtout prenez plaisir à travailler avec votre cheval!


Cindy Pronovost, cavalière Dressage FEI




149 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout